u Cullegiu di San Fiurenzu

Bienvenue sur le site public du collège de Saint-Florent | Maria Ghjentile

Voilà le nom donné à notre collège.

Maria Ghjentile, héroïne corse du 18ème siècle, résistante de la région du Nebbiu et plus précisément du Poghju d’Oletta, surnommée «  l’Antigone Corse ».
En effet son fiancé, qui combattait aux côtés de Pasquale Paoli, a été arrêté, en 1769, torturé et tué avant d’être exposé, avec d’autres jeunes gens de la région d’Oletta, sur une roue, place du couvent Saint François, sans avoir droit à une sépulture, sous la surveillance des soldats du Roi de France.
Maria Ghjentile, décide d’aller la nuit au couvent pour enlever son fiancé de ce lieu maudit et de lui donner une sépulture digne.
Elle sait que son acte est illégal et qu’elle encourt la peine de mort.
Elle est allée se dénoncer au tribunal de Bastia.
L’histoire dit que le juge ému par son courage l’a laissée libre.
Eccu u nome datu à u nostru cullegiu.
Maria Ghjentile Eruina corsa di u 18 esimu seculu.
Resistente Nebbiisgina, più precisamente di u Poghju d’Oletta, chjamata « L’Antigona Corsa ».
Inde i fatti, u so innamuratu, chì cumbattia à fiancu à Pasquale Paoli, ghjè statu arrestatu in u 1769, marturiatu, è tombu nanzu d’ esse spostu, cù altri giovani di u rughjone d’Oletta, nantu à una rotula in piazza à u cunventu San Francescu senza pudè esse interratu, sottu à l’ochji di i sullati Francesi.
Maria Ghjentile, decide d’andà di notte à u cunventu pè caccia di stu locu maladettu u so innamuratu è dà li una sepultura cristiana.
Fendu st’attu fora di lege, sà ch’ella hè cundannata à morte.
Ghjè andata à u tribunale di Bastia pè denunzià si.
A storia dice chì u giudice l’hà lasciata libera cummossu ch’ellu hè statu da u so curagiu.

Pour vous connecter à votre espace personnel sur l’ENT LEIA , cliquez sur le bouton « Se connecter » en haut et à droite de cette page.

Une page de connexion apparaît vous demandant de vous authentifier.
Insérez votre nom d’utilisateur et votre mot de passe et cliquez sur le bouton « Se connecter ».

i Sintineddi

“Di ciò chi ùn hè storia tiniti li sicreti…
De ce qui n’était pas encore l’histoire vous gardez les secrets…”

Antequera, Stonehenge, Carnac – pour ne citer qu’eux – sont universellement connus pour leurs vestiges monumentaux, mais beaucoup moins de personnes paraissent savoir qu’au cœur de la Méditerranée une île ensoleillée possède sur son sol, un extraordinaire ensemble de monolithes sculptés, certainement unique au monde, gardant figés dans la pierre leurs secrets depuis plus de 3000 ans.
Le nom de cette île ?
La Corse.

Site i Sintineddi, ici